2èmes Balade(s) Parcours Photographique

du 21 au 29 juin 2014.

 

Les photographes 2014

Hélène Bossy - Française vit à Marseille

Les Cosmos/ Assemblages

Assembler des photographies sur une page blanche et créer un tableau. Plusieurs tableaux qui conversent par nuances.
Les images ainsi formellement réunies deviennent les indices d'une micro-fiction ou d'une énigme. Comme un rébus silencieux. Chacun y projette sa pensée, son imaginaire.

Figures et formes, isolées du réel autour, composent un univers insolite. L'absence rôde, enveloppe les êtres. Les yeux clos, quelque chose disparaît.

 

Exposition du 21 juin au 29 juillet

Vernissage suivi d'une rencontre le samedi 21 Juin à 15h

 

Office de tourisme du Caylar

Place de la République
34520 Le Caylar
04 67 96 20 42

Ouverture :
Mercredi et samedi : 15h - 18h
Vendredi : 16h - 19h

Sandra Calligaro - Française vit à Paris

Afghan Dream
La guerre – les opérations de la coalition, les attentats, le retour des Talibans – focalisent le regard depuis dix ans sur ce pays. Derrière tout cela, une nouvelle classe urbaine occidentalisée, vivant de l’afflux d’argent, émerge.

http://www.sandracalligaro.com/portfolio/afghan-dream/

 

Exposition du 20 Mai au 29 juin

Vernissage le 28 juin à 18h

 

Galerie des Schistes

Caveau des Vignerons
34800 Cabrières
06 14 27 62 94
Ouverture :
Du lundi au samedi : 9h - 12h / 14h - 18h
Dimanche et jours fériés : 10h - 12h / 15h - 18h

Delmond Emilie - Française vit à Montpellier

Hitch-Hiking Scotland

En Avril 2013, mon compagnon et moi avons décidé qu’il était temps pour nous de partir visiter l’Ecosse. Comme nous n’avions que peu d’argent, nous avons décidé de dormir sous tente et de se déplacer en faisant du stop.

On a très vite abandonné l’idée de camper.

Il neigeait et la température était en desssous de zéro quand nous avons atteind le nord. L’Ecosse est un pays sauvage et peu habité. Sur des kilomètres et des kilomètres il est possible de ne croiser âme qui vive ! Mais nous avons réussi à faire notre voyage en stop. Parfois en attendant deux heures au bord de la route qu’une voiture passe.

Ce sont ces moments d’attente, d’errement, d’inconnu, sans savoir où nous serions dans les minutes, les heures qui suivent qui m’ont inspirés.
J’ai pris une photo de chaque endroit où nous avons été pris en voiture et de chaque endroit où nous avons été déposé. parfois à travers les vitres des voitures qui nous emmenaient.

Ces photos sont l’étonnement chaque fois renouvellé de se retrouver au beau milieu de nul part, perdus, dans une nature sauvage, sans personne alentour pour admirer ce que nous avions sous les yeux.

Ce fut une manière de voyager autrement et de voir et de découvrir autrement aussi.
Sans jamais savoir où l’on sera déposé, au bord d’une route de montagne, dans une ville au bord de la mer, à côté d’un troupeau de moutons,...

On voulait briser un peu les codes des voyages organisées, des guides touristiques et agences de voyages où tout est prévu, organisé, orchestré. Où l’on nous dit où regarder et où ressentir.
Nous avions décidé de laisser la rencontre, l’imprévu et la beauté des paysages guider notre voyage... ce fut parfait.

http://emiliedelmond.fr/index.php/project/hitchhiking-scotland/

 

Exposition du 15 juin au 15 juillet 2014

Vernissage le samedi 14 juin à 18h30

 

Cave de Montpeyroux

34150 Montpeyroux

Ouverture :

Du lundi au samedi : 9h - 12h / 14h - 18h

Dimanche : 10h - 12h00 / 15h30 - 18h

Denis Bergamelli - Français vit à Toulouse

Au fil des ponts

Photographies réalisées en marge d’un travail très technique d’expertise d’ouvrages d’art sur autoroute, afin de m’évader du quotidien des fissures et des éclats de béton avec corrosion d’armatures. Les ponts et leur environnement immédiat vont alors apparaitre sous un angle inhabituel, révélant ainsi une forme d’abstraction du réel.

Patrice Dion - Français vit à Toulouse

Essence

Le monde est constitué de paysages.

Dans ces paysages il y a des gens.

Dans les gens, il y a des paysages.

Paysages imaginaires, issus de notre enfance,

constitués de nos peurs et de nos audaces.

Paysages oniriques, surréalistes

pour tordre la réalité et entrer dans notre réel.

Pour ce regard portraitiste vertical et frontal du lointain,

j'use de la période hivernale impudique qui lève le voile sur les fûts ,

malgré les persistants, gênant notre regard voyeur sur les feuillus dénudés.

Aventurier du sensible, de la nudité de la géographie,

je parcours notre écorce.

http://www.dionp.fr/photo/page22.html

 

Exposition du 30 mai au 24 juin

Vernissage le vendredi 30 mai à 19h

 

Domaine de la Tour

34800 Nébian

Ouverture :

Mercredi et Samedi : 15h - 18h

Julie Ramage - Française vit à Paris

La vie de Pierre Judeaux

Le projet retrace la vie de Pierre Judéaux, fils d'agriculteurs, né en 1931 dans les environs de Rennes. Très jeune, un mauvais diagnostic le condamne à une santé précaire, ses poumons étant endommagés ; issu d'un milieu rural, vivant dans la ferme de ses parents et à quelques kilomètres de la ferme de sa sœur mariée, sa condition physique ne lui permettra jamais totalement d'adhérer au mode de vie de sa famille. Pratiquant la chasse et les marchés noirs, il restera célibataire jusqu'à sa mort, en 2011. Il laisse derrière lui la maison occupée par sa famille depuis trois générations.

Les archives trouvées chez Pierre témoignent également de la vie des agriculteurs à cette époque, de l'impact de la guerre et de la chasse, d'une histoire familiale qui est celle d'une terre. La Vie de Pierre Judéaux reconstitue ainsi l'histoire de la production des biens, laquelle est intimement liée aux conditions de développement sociologique du monde agricole, ainsi que celle de la circulation des personnes, interrogeant toute possibilité de transmission culturelle ou sociale. Avant les années 1960, il n'existe qu'une seule et unique photographie de la famille de Pierre ; reconstituer son parcours, c'est ainsi revenir à une classe sociale, à un corps de métier qui n'a jamais eu le droit à l'image, un métier lui-même en voie de disparition. La technique utilisée, le collodion humide, inventée en 1851, fut à la fois le médium de la première photographie de guerre et celui de la démocratisation de l'image : peu cher et rapide, il ouvrait la voie à l'idée que toutes les classes sociales avaient le droit à la visibilité.

http://www.julieramage.com/La-Vie-de-Pierre-Judeaux

 

Projection samedi 28 juin 2014 à 19h.

Village des Arts et Métiers

pôle artistique et réseaux culturels
34800 Octon

Jacques Villière - Français vit à Montpellier

Les héros de la Tintaine

Hommes qui combattaient dans l’arène aquatique de Sète contre d’autres hommes au moyen de lances et d’embarcations légères. Le vaincu finissait au fond du canal tandis que le vainqueur se faisait acclamer par la foule. Un sport toujours pas révolu et au combien de notre temps.

http://perso.numericable.fr/jacques.villiere/imgcol/imgcol_50/contact_1.htm

 

Exposition du 05 juin au 12 juillet

Vernissage le 18 juin à 19h00

 

Au fil du vin

2 bis allée Roger Salengro

34800 Clermont l'Hérault

Ouverture :

Du lundi au samedi 10h - 13h / 16h - 22h

Miho Kajioka - Japonaise vit à Barcelone

Sélection issue des Boutographies 2014

As it is

Pendant de nombreuses années, mon travail d'artiste s'est interrompu. Puis la tragédie m'y a reconduite. Après des études d'art aux Etats-unis et au Canada, je suis revenue au Japon pour y mener une carrière de journaliste. Ce sont le tremblement de terre et le tsunami de 2011 qui m'ont ramenée à la photographie. Deux mois après le désastre, alors que j'étais en reportage dans la ville de Kamaishi, où plus de 800 personnes ont péri, j'ai trouvé des rosiers en fleur derrière un immeuble dévasté. Ce mélange de grâce et de destruction a évoqué pour moi ce poème japonais du moine Zen Dogen :
Au printemps, fleurs de cerisier
A l'été, le coucou
En automne la lune, et en
Hiver la neige, claire, froide
Les roses que j'ai vues à Kamaishi fleurissaient simplement parce que c'était le printemps. Cette belle leçon, donnée par ces roses au milieu des ruines, m'a frappé, et m'a ramené à la photographie.

http://mihokajioka.com/

Titus Simoens- Belge vit à Gent
Sélection issue des Boutographies 2014

Blue, see
Je documente des univers de solitude. Mon regard laisse entrevoir des modes de vie reclus, difficiles à appréhender de l'extérieur. Mes images montrent un état d'isolement d'une manière intimiste, et révèlent ainsi ce qui est universellement humain dans un cadre unique et spécifique. Je passe de longs moments dans les mêmes endroits, ce qui me permet de me connecter à mes sujets, soient-ils à distance. Je m'intéresse surtout à la relation que les gens entretiennent avec leur milieu de vie et leur environnement. Leur langage du corps, leurs gestes, ne cessent de me fasciner. Je montre ici ma série Blue, see, réalisée en Belgique. Je travaille actuellement sur une nouvelle série qui a comme objet une école de kung fu en Chine.

http://www.titussimoens.be/index.php?/series/in-progress/

 

Exposition du 21 au 29 juin

Vernissage le samedi 21 juin à 19h

 

Galerie le Neuf

9 place Halle Dardé

Ouverture :

Du lundi au dimanche 10h - 19h

Elena Chernyshova Russe vit à Labastide st Pierre
Prix Echange Boutographies/Fotoleggendo 2014

Jours de nuit / Nuits de jour

Nous sommes à Norilsk, ville minière située à 400 km au Nord du cercle polaire, en Sibérie. Avec ses 170 000 habitants, c’est la plus grande ville de l’extrême-nord. La ville, ses mines et ses usines métallurgiques ont été construits par des prisonniers du goulag. 60 % de la population est impliquée dans le processus industriel. Norilsk est la septième ville la plus polluée de la planète. La température moyenne y est de -10°, et peut atteindre -55° au cœur de l’hiver. Ces différents éléments font que les conditions de vie à Norilsk sont uniques. Ce projet étudie les formes de l’adaptation humaine au climat extrême, au désastre écologique et à l’isolement.

http://elena-chernyshova.com/wordpress/blog/2013/05/04/jour-de-nuits-nuit-de-jours/

 

Exposition du 21 au 29 juin
Vernissage le samedi 21 juin à 19h

 

Halle Dardé

Place du Marché

Ouverture :

Du lundi au dimanche 10h - 19h